• Accueil
  • >
  • Laine de roche ou laine de verre, quel isolant choisir ?

Laine de roche ou laine de verre, quel isolant choisir ?

La laine, reine de l’isolant ! Bien connue lorsque nous parlons d’isolation, la laine minérale est l’isolant le plus utilisé dans les habitations privées et les bâtiments industriels.
laine

La laine, est un matériau phare de l’isolation, populaire et très utilisée dans le bâtiment.  Elle regroupe la laine de roche et la laine de verre, qui sont deux laines aux propriétés similaires, si bien qu’il est parfois difficile de les différencier et de faire un choix. Pourtant, ces deux isolants ne répondent pas forcément aux mêmes besoins.

Laine de roche 

La laine de roche, aussi appelée laine de pierre, est issue d’un mélange de basalte (roche volcanique), de calcaire ou d’argile chauffé à plus de 1400°C afin d’en obtenir des filaments.

Ces filaments sont ensuite assemblés sous forme de panneaux ou de rouleaux, suivant deux directions, horizontale et verticale, ce qui rend la laine plus rigide et plus dense, pour un meilleur confort en été. Sa densité lui permet également de résister aux insectes, termites et rongeurs.

L’atout premier de la laine de roche est sa résistance au feu, elle peut résister à des températures atteignant les 1000°C sans fondre. C’est donc un très bon isolant thermique car peu inflammable. Elle résiste également à l’eau et surtout n’attire pas l’humidité.

La laine de roche est aussi très souvent utilisée comme isolant acoustique du fait de sa composition et de son poids.

Laine de verre 

La laine de verre est issue, comme son nom l’indique, d’un mélange de verre et de sable chauffé à forte température pour en obtenir des fibres. Contrairement à la laine de roche, ses fibres sont assemblées dans le même sens ce qui rend la laine de verre particulièrement maniable et facile à découper.

La laine de verre est un isolant thermique et phonique légèrement supérieur à la laine de roche en termes de résistance sur de faible épaisseur. Mais aussi en quantité, il ne faut pas autant de laine de verre que de laine de roche pour obtenir une bonne isolation thermique ou acoustique.

Autres caractéristiques de la laine de verre, elle est résistante à l’humidité et est imputrescible, c’est-à-dire qu’elle ne pourrit pas. Elle résiste également aux insectes et termites.

Pour quelles utilisations ?

Que ce soit la laine de roche ou la laine de verre, elles ont toutes deux sensiblement la même utilisation.

Pour les combles : que ce soit pour les combles perdus ou aménagés, la laine minérale est un isolant de choix pour l’isolation sous toiture. Pour les combles perdus, la différence se situe sur le confort en été ce qui donne la priorité à l’utilisation de la laine de roche, du fait de sa forte densité mais aussi de sa pose en 2 couches croisées. Pour les combles aménagés, la réponse est la même, le confort en été rend la laine de roche meilleure dans le choix d’utilisation.

Pour les murs : en isolation intérieure ou extérieure, les laines minérales sont des solutions adaptées du fait de leurs performances d’isolation.  L’utilisation de la laine de verre est préférée pour l’isolation des murs par l’intérieur, pour sa meilleure performance à épaisseur égale avec la laine de roche, notamment l’hiver. Mais aussi pour éviter la perte de surface de la pièce. Pour l’isolation des murs par l’extérieur, la laine de verre est, une fois de plus, un choix juste étant donné sa forte résistance à l’humidité mais la laine de roche est ici meilleure grâce à sa forte résistance thermique et phonique ainsi que pour sa résistance à l’humidité.

Mais alors que choisir ?

Pour une isolation efficace et peu coûteuse, la laine de verre sera le meilleur choix pour l’isolation des murs intérieurs ou extérieurs et des combles si l’épaisseur est suffisante.

La laine de roche quant à elle, sera privilégiée dans la recherche d’un confort d’été. Plus performante et plus dense, elle offre des avantages supplémentaires comme une très bonne isolation phonique et une résistance à tous les types de nuisibles. Sa polyvalence lui permettra d’assurer l’isolation intérieure et extérieure de la maison.

Bon à savoir !

Les laines minérales ne sont pas dangereuses pour la santé ni pour la sécurité. Il est toutefois conseillé de travailler la laine avec des gants, un masque et des lunettes de sécurité pour éviter d’en respirer les fibres. Ces fibres peuvent, en effet, provoquer des démangeaisons passagères. Il est donc important de bien se laver les mains après manipulation et d’aérer la pièce.

A noter, pour bénéficier des aides de l’Etat pour la rénovation énergétique, il est obligatoire de respecter la RT 2012 qui fixe un seuil de résistance thermique à atteindre. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour demander conseil.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn